La motivation est-elle suffisante à satisfaire notre appétit de réussite ?

Chaque nouvelle année qui démarre est une opportunité pour se coller de nouveaux challenges. Encore dans le jus des fêtes, l’état d’esprit est à la pleine vie, la belle, la souriante, l’entrainante, celle qui nous plonge dans l’ivresse de la joie.

A ce moment là tout n’est que réussite et mise en scène de projets tous plus ou moins identiques.

Le freelance n’est pas exclu de cette loi métaphysique. Lui aussi rêve plus grand, s’imagine le mieux pour son activité. Il tient également ses promesses, ses bonnes résolutions.

Une motivation générale qui souffle sur la planète, à rendre les tempêtes de Saturne de vulgaires courants d’air.

Mais peut-on se fier à cet entrain ?  Remonté comme jamais il va de soi que oui… jusqu’à…

Jusqu’à ce que la sournoise routine refasse surface. Cette pute de bas étage (excusez du peu) tient son rang comme il se doit, laissant une trainée de poudre de la motivation du travailleur indépendant.

Bien heureusement tout n’est pas si catégorique. La motivation que l’on ressent, cette envie d’aller plus loin doit être entretenue. La seule volonté ne suffit pas.

Il n’y a, à mon sens, aucune recette miracle à tenir ses engagements sur la durée mais je le répète la seule volonté mènera quiconque dans le mur.

Je pense qu’il est important de sortir avant tout des sentiers battus, les sempiternelles souhaits sont de vieilles pièces de musées. Tous bons à être photographiés pour une obtenir des likes sur une storie.

Garder une motivation à toute épreuve est un travail sur soi. C’est une rigueur que l’on s’impose, ne pas rester motiver en reviendrait à se mésestimer.

Ce fixer de petits objectifs peut-être un bon moyen pour conserver une motivation. Le plaisir grandit pour chaque mission réalisée et le freelance prend de plus en plus de confiance. Quel beau cercle vertueux.

Il n’est pas non plus acceptable de renier le doute, il fait corps avec la motivation. Une part d’ombre en quelque sorte qui sonne le glas d’un moment sensible.

Le ressentir, le reconnaitre pour l’évincer et redoubler de confiance, la vie du freelance n’est qu’un enchainement d’épreuves.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *